Économie | Aide aux loyers pour certains commerces fermés de février à mai 2021

Related

Arles : Caroline Cayeux fait le bilan d’Action coeur de ville

seule marche matinale moyennant seul petit tour de ville. Hier, la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, Caroline Cayeux, était à Arles au côté de la sous-préfète Fabienne Ellul, moyennant faire seul point astringent les travaux menés grâce au...

Manosque : Clémentine cherche un nouveau foyer

Clémentine est une gentille femelle, écaille de cistude, arrivée cet été avec ses bébés âgés de quelques jours seulement. Désormais, ses petits ont été adoptés. La féerique et douce chatte se retrouve toute seule au Refuge. Clémentine,...

Alpes-de-Haute-Provence : la gendarmerie saisit 18 kg d’herbe

certains gendarmes qui patrouillaient, jeudi dernier, en forêt sur la commune de Beauvezer (Alpes-de-Haute-Provence) ont découvert, à l’abri certains regards indiscrets, sept pieds de cannabis pour un gabarit total de 18 kg de marijuana. La plantation se...

Port-Saint-Louis-du-Rhône : premier verger flottant va voir le jour à la résidence Marcel Baudin

Un corral flottant a la résidence Marcel Baudin. C'est le projet qui va se dérouler sur plusieurs années avec l'artiste arboricole Thierry Boutonnier. Il crée les pépinières urbaines depuis une douzaine d'années. Il souhaite à flanc ses...

Alpes-de-Haute-Provence : l’histoire d’un cambriolage raté à deux pas de la gendarmerie

Les quatre cambrioleurs avaient sans doute pris conscience de repérer les endroits mais rien non s’est visiblement passé comme prévu.Ce lundi 3 octobre peu avant 6 heures du matin, la porte du bureau de tabac du village de Mézel...

Par La Provence (avec AFP)

Le gouvernement va subventionner les loyers, redevances et charges de certains commerces fermés de février à mai 2021 en raison de la pandémie, selon un décret paru mercredi au Journal officiel.

L’aide vise à « compenser les coûts fixes non couverts des entreprises dont l’activité est particulièrement affectée par l’épidémie de Covid-19 », selon le texte. La nouvelle aide prendra en charge ces frais lorsqu’ils « n’ont pas pu totalement être couverts par les aides fonds de solidarité et l’aide aux coûts fixes », précise le décret.

Le montant de l’aide, calculé mensuellement, « correspond au montant de ces loyers ou redevances et charges, duquel sont soustraits les aides précitées, le résultat lié au surcroît d’activité en ligne et l’éventuelle indemnisation garantie par des assurances ».

Un mécanisme de plafonnement doit également permettre « d’éviter une surcompensation ».

Le gouvernement a budgété 700 millions d’euros pour cette nouvelle aide dans le deuxième projet de loi de finance rectificative (PLFR) pour 2021 adopté par l’Assemblée nationale la semaine dernière, a indiqué à l’AFP le ministère des PME, précisant qu’elle ne devrait concerner que plusieurs centaines d’entreprises.