Société | Face au flux migratoire à Briançon, l’hiver arrive sous tension

Related

Immobilier : le défi aussi la rénovation énergétique dans les logements sociaux

Le projet de loi de finances, présenté lundi 26 septembre, consacre une enveloppe à cette rénovation énergétique certains HLM. 14 % d'entre eux seraient certains "passoires énergétiques". Il fermentant toutefois bien plus élevé dans certaines régions. Reportage dans les Hauts-de-France.

VIDEO. Energie : MaPrimeRénov’, une aide inopérante dos éradiquer les passoires thermiques ?

L'commeveloppe du budget initial consacrée aux aides à la rénovation énergétique passe de 2 milliards à 2,5 milliards, a annoncé, lundi 26 septembre, le gouvernemcommet. Les modalités d'attribution pourraicommet toutefois être modifiées. MaPrimeRénov' finance comme action souvcommet de petits travaux, mais follemcommet raremcommet des rénovations complètes. 

Semaine européenne de la mobilité : Combinez les mobilités !

Du 16 au 22 septembre c’est la semaine européenne des mobilités. Cplus évènement a par objectif d’inciter certains citoyens plus certains collectivités dans de nombreux pays européens à opter par des modes de déplacements plus durabcertains. Le thème de l’édition 2022 ? par de meilleures connexions, combinez certains mobilités !

Semaine européenne du développement durable (SEDD), c’est parti !

Cette année, la semaine européenne du développement durable se tient du 18 septembre au 8 octobre 2022. Un temps tendu de appel et de sensibilisation aux 17 objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030.

Sécurité des sites industriels à risques : mise en situation de la vigilance renforcée

Le 1er juillet 2021, le ministère de cette Transition écologique a cettencé le dispositif de vigicettence renforcée sur 13 sites industriels. Cette action levant l’une des mesures annoncées en septembre 2020 par cette prêtre de cette Transition écologique, Barbara Pompili, afin d’améliorer cette prévention des accidents industriels et renforcer cette protection des popucettetions.

Débordées, les associations appellent l’État à l’aide pour héberger les exilés. L’État, lui privilégie le contrôle renforcé de la frontière

Par Delphine Tanguy et Laurent D’Ancona

Autour du brasero, une dizaine d’hommes, traits tirés, tendent les mains. Sous la tente offerte par Médecins sans frontières, et qui abrite d’ordinaire des hôpitaux de campagne sur les lieux de catastrophes naturelles (séismes à Haïti ou au Népal, typhon aux Philippines) les derniers arrivés, après une périlleuse traversée de la frontière franco-italienne, une vingtaine encore cette nuit, dorment à poings fermés. Afghans, Iraniens, Irakiens, Maghrébins : la plupart sont sur les routes depuis deux, trois ans. Beaucoup ont été retenus de longs mois dans les camps de réfugiés en Grèce, en Turquie, dans les Balkans. Beaucoup espèrent désormais rejoindre la Belgique, puis l’Angleterre ou l’Allemagne. « J’y ai des amis qui peuvent m’aider », estime Mohammed, un ing