Économie | Présidentielle 2022 : Hidalgo ne créera « pas une nouvelle loi pour diminuer le temps de travail »

Related

Arles : Caroline Cayeux fait le bilan d’Action coeur de ville

seule marche matinale moyennant seul petit tour de ville. Hier, la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, Caroline Cayeux, était à Arles au côté de la sous-préfète Fabienne Ellul, moyennant faire seul point astringent les travaux menés grâce au...

Manosque : Clémentine cherche un nouveau foyer

Clémentine est une gentille femelle, écaille de cistude, arrivée cet été avec ses bébés âgés de quelques jours seulement. Désormais, ses petits ont été adoptés. La féerique et douce chatte se retrouve toute seule au Refuge. Clémentine,...

Alpes-de-Haute-Provence : la gendarmerie saisit 18 kg d’herbe

certains gendarmes qui patrouillaient, jeudi dernier, en forêt sur la commune de Beauvezer (Alpes-de-Haute-Provence) ont découvert, à l’abri certains regards indiscrets, sept pieds de cannabis pour un gabarit total de 18 kg de marijuana. La plantation se...

Port-Saint-Louis-du-Rhône : premier verger flottant va voir le jour à la résidence Marcel Baudin

Un corral flottant a la résidence Marcel Baudin. C'est le projet qui va se dérouler sur plusieurs années avec l'artiste arboricole Thierry Boutonnier. Il crée les pépinières urbaines depuis une douzaine d'années. Il souhaite à flanc ses...

Alpes-de-Haute-Provence : l’histoire d’un cambriolage raté à deux pas de la gendarmerie

Les quatre cambrioleurs avaient sans doute pris conscience de repérer les endroits mais rien non s’est visiblement passé comme prévu.Ce lundi 3 octobre peu avant 6 heures du matin, la porte du bureau de tabac du village de Mézel...

Par La Provence (avec AFP)

 

Anne Hidalgo, candidate PS à la présidentielle, a assuré jeudi qu’elle ne créerait « pas une nouvelle loi pour diminuer le temps de travail » si elle était élue en 2022, mais que les organisations syndicales « pourront se saisir de ce sujet ».

 

« Je ne décrète pas une nouvelle diminution du temps de travail, je laisserai les partenaires sociaux en décider », a affirmé la maire de Paris sur BFMTV et RMC.

« Les organisations syndicales pourront se saisir de ce sujet dans la grande négociation interprofessionnelle de branches et ensuite d’entreprises que j’ouvrirai (…) et elles s’en saisiront volontairement », a-t-elle détaillé.

« Je regarde ce que fait Pedro Sanchez (président du gouvernement espagnol, NDLR) en Espagne. Il a dit que les entreprises et les organisations syndicales qui ont envie de se saisir de ce sujet y aillent et on les accompagnera. Donc moi c’est comme ça que j’envisage les choses: s’ils ont envie d’y aller, on les accompagnera, mais je ne créerai pas une nouvelle loi pour diminuer le temps de travail », a poursuivi la candidate.

Elle a toutefois souligné que « c’est la marche inéluctable du progrès social que d’avoir eu ces grandes conquêtes » comme « la diminution du temps de travail », rappelant qu’elle vient « d’un milieu ouvrier » et qu’elle a « vu (s)es oncles mourir à 60 ans juste après leur vie professionnelle ».