Ville de Créteil – Urbanisme : L’arbre de vie va pousser à Créteil

Related

Arles : Caroline Cayeux fait le bilan d’Action coeur de ville

seule marche matinale moyennant seul petit tour de ville. Hier, la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, Caroline Cayeux, était à Arles au côté de la sous-préfète Fabienne Ellul, moyennant faire seul point astringent les travaux menés grâce au...

Manosque : Clémentine cherche un nouveau foyer

Clémentine est une gentille femelle, écaille de cistude, arrivée cet été avec ses bébés âgés de quelques jours seulement. Désormais, ses petits ont été adoptés. La féerique et douce chatte se retrouve toute seule au Refuge. Clémentine,...

Alpes-de-Haute-Provence : la gendarmerie saisit 18 kg d’herbe

certains gendarmes qui patrouillaient, jeudi dernier, en forêt sur la commune de Beauvezer (Alpes-de-Haute-Provence) ont découvert, à l’abri certains regards indiscrets, sept pieds de cannabis pour un gabarit total de 18 kg de marijuana. La plantation se...

Port-Saint-Louis-du-Rhône : premier verger flottant va voir le jour à la résidence Marcel Baudin

Un corral flottant a la résidence Marcel Baudin. C'est le projet qui va se dérouler sur plusieurs années avec l'artiste arboricole Thierry Boutonnier. Il crée les pépinières urbaines depuis une douzaine d'années. Il souhaite à flanc ses...

Alpes-de-Haute-Provence : l’histoire d’un cambriolage raté à deux pas de la gendarmerie

Les quatre cambrioleurs avaient sans doute pris conscience de repérer les endroits mais rien non s’est visiblement passé comme prévu.Ce lundi 3 octobre peu avant 6 heures du matin, la porte du bureau de tabac du village de Mézel...

Futur signal architectural s’élevant sur l’îlot Jacquart, à l’entrée du quartier de l’Échat, le projet L’Arbre de vie devrait voir le jour dans le courant du 2 e semestre 2025. Au programme, des logements, des commerces, des bureaux et une infrastructure universitaire, à l’interconnexion entre la ligne 8 du métro et la future gare de la ligne 15 du Grand Paris Express.

Entre nature et geste architectural, l’Arbre de vie est un projet mixte de 26 000 m 2 , situé à l’interconnexion entre la ligne 8 du métro et la future gare de la ligne 15 du Grand Paris Express. Au cœur de cet ambitieux programme développé par le promoteur B&C, une tour végétalisée qui viendra renforcer la dynamique de ce secteur et apportera une nouvelle dimension paysagère à notre ville, déjà reconnue pour la grande diversité de ses formes urbaines.

Initialement, le projet s’orientait vers la réalisation d’une tour de bureaux de plus de 100 mètres de haut, aux formes innovantes. Toutefois, la pandémie mondiale ayant fait chuter le marché de l’immobilier d’entreprise et boosté le télétravail en parallèle, le projet de l’Arbre de vie a été réorienté sans ne rien perdre de sa qualité. C’est donc un programme mixte à dimension sociale, économique et universitaire qui verra le jour sur le site de l’îlot Jacquart, au cœur du quartier de L’Échat.

 

 

La maquette du futur projet L’Arbre de vie qui s’élèvera sur l’îlot Jacquart.

 

Un concept de forêt verticale
Le promoteur B&C, accompagné par Oxo Architectes, a été retenu par Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) pour bâtir une programmation immobilière mixte comprenant une partie “tour” dédiée aux logements et une partie “socle”, également appelée “patio”, avec 8500 m 2 de bureaux et 1000 m 2 de commerces. Signal fort, l’immeuble d’habitation sera en forme de prisme carré droit et s’élèvera en direction du ciel. C’est grâce au jeu des terrasses, qui habilleront le bâtiment dans toute sa hauteur, qu’apparaîtra un effet de torsion.

Chacun des 100 appartements (en accession à la propriété) disposera d’une grande terrasse végétalisée, conférant à la tour l’aspect d’arbre dont elle tire son nom. Une architecture soignée qui repose sur le concept de forêt verticale. À environ 50 mètres dans le ciel cristolien, un duplex ou un triplex de 90 m 2 couronnera la partie habitable. Toutes les typologies de logements ont été prévues. Leur commercialisation devrait intervenir début 2023. Cette opération se réalisera dans le respect des normes environnementales les plus exigeantes comme la réduction des gaz à effet de serre, la gestion générale de l’énergie et l’usage de matériaux sains et biosourcés.

Un patio comme lieu de vie
Si la tour symbolise l’arbre, le “socle” sera synonyme de vie. Un “patio” conçu comme un véritable prolongement de la nature et destiné à être un véritable carrefour convivial. En effet, l’idée est de créer une vie de quartier avec l’installation de cafés, de restaurants et de commerces de proximité (1000 m 2 disponibles au total) et de plus de 8500 m 2 de bureaux. Comme l’indique l’architecte, l’intention du projet « est d’interagir avec l’espace public environnant et de privilégier les lieux d’échange et de rencontre. » C’est pourquoi, chez B&C France, on affirme avec conviction que cette multiplicité des usages permettra de créer un lien social et intergénérationnel fort.

 

Enfin, ce nouvel ensemble verdoyant multipliera les percées visuelles. « La fluidité des lignes et l’intelligence de la construction assureront un ensoleillement optimum, affirme l’architecte. Lieu ouvert sur son environnement, L’Arbre de vie offrira un maillage végétal au bâtiment, avec une attention particulière apportée à la qualité des matériaux. »

Un choix issu de la concertation

Pour rappel, c’est à l’issue d’un appel à projet lancé par Grand Paris Sud-Est Avenir que quatre projets avaient été retenus et présentés aux habitants pendant les Assises de la Ville, en juin 2019. C’est au terme de ce processus de concertation et d’échanges qu’avait été retenu le projet de “L’Arbre de Vie”, proposé par le promoteur B&C France accompagné par Oxo Architectes. Si le projet initial a été repensé, il n’a rien perdu de son attractivité et de sa qualité.

 

Au programme également une Maison des sciences de l’Homme

L’université Paris Est Créteil (Upec) bénéficiera quant à elle de locaux complémentaires à ses implantations actuelles. En cohérence avec la philosophie du projet, L’Arbre de vie accueillera une nouvelle infrastructure à quelques centaines de mètres de la faculté de droit. Le programme de développement prévoit ainsi la construction d’un bâtiment de 10 000 m 2 , dénommé Maison des sciences de l’Homme (MSH) et consacré à l’enseignement des sciences humaines et sociales. Une réalisation qui sera rendue possible par la mise à disposition gracieuse du foncier nécessaire par la Ville et GPSEA dès lors que ce projet de MSH puisse être inscrit au prochain contrat de plan État-Région Île-de-France 2021-2027, dans son volet « Enseignement supérieur, recherche et innovation », afin d’obtenir les financements nécessaires à sa mise en place.

 

Article de Créteil, Vivre Ensemble, novembre 2021, n°416