Ville de Créteil – À la découverte de la voile avec Paul Meilhat

Related

Le maire de Gap interdit les coupures d’énergie dans sa commune

Roger Didier, procureur de Gap, a signé vendredi un arrêté municipal interdisant "toute rupture d’électricité et de gaz par les fournisseurs de réseau sur le territoire de la commune de Gap". "J’ai reçu de nombreux syndics de copropriétés...

Arles : les voleurs dans le viseur des gendarmes

C'est une marée céruléenne qui a déferlé sur les secteurs de Châteaurenard, du nord-ouest des Alpilles et du nord-est de la Montagnette, naguère après-midi. Près d'une trentaine de gendarmes de la compagnie d'Arles, tous corps confondus, ont...

Alpes-de-Haute-Provence : Benoît de Souza suspendu de la Fédération lépreux Républicains

Il lui est reproché d'avoir soutcommeu Paul Audan au lieu de la présidcommete LR 04 Sandra Raponi aux Législatives. Le miliaitnt dignois pourrait être sanctionné."Je te notifie ait suspcommesion de la Fédération LR 04 comme attcommedant la décision de Paris."...

Arles : la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, Caroline Cayeux, en visite ce samedi par conséquent Action cœur de ville

Une arraisonnement au tige levé pour un tour par ville. parmain matin, le maire d’Arles Patrick par Carolis reçoit la ministre chargée pars Collectivités territoriales, Caroline Cayeux. Celle-ci vient à Arles pour observer par elle-même les réalisations...

Trophée taurin : votez pour le Biou d’Or 2022

Qui succédera à Muiron ? Le taureau de une manade héraultaise Le Ternen avait été sacré Biou d'Or 2021 l'an dernier et son titre est différé en jeu. À l'occasion de une finale du Trophée des As Midi Libre - une Provence qui aura repère le dimanche 9...

« Ici commence la mer », c’est le nom poétique du projet mené avec Paul Meilhat, navigateur cristolien qui a notamment remporté la Route du Rhum en 2018, auprès de 15 jeunes Cristoliens chanceux. Au programme, une initiation à la pratique de la voile et une sensibilisation à la protection de l’environnement.

 

 

Avec sa base nautique nichée sur l’île de loisirs, la Ville offre à ses habitants des activités autour de la voile. C’est sur ce lac que le loup de mer Paul Meilhat a bordé et choqué ses premières voiles. Ce pionnier cristolien de la navigation retrouve aujourd’hui le lac de ses débuts pour partager sa passion ainsi que son engagement pour la protection des océans et de la nature. Un projet avait déjà vu le jour avec des jeunes Cristoliens de 6 à 10 ans de l’accueil de loisirs Casalis, en 2018, à l’occasion de la route du Rhum qui s’était soldée par le triomphe de Paul Meilhat à Pointe-à-Pitre.

 

Il fut notamment accueilli par des jeunes de la ville des Abymes, rencontre organisée par le comité de jumelage de Créteil. Les jeunes Cristoliens avaient pu suivre cette aventure fabuleuse, pratiquer la voile durant l’année scolaire, se rendre au Havre pour rencontrer le navigateur et participer à la réalisation d’un long-métrage, On a tous un océan à traverser, projeté aux Cinémas du Palais. L’expérience est renouvelée l’année suivante, cette fois-ci avec des adolescents dans le cadre des animations jeunesse proposées au gymnase Casalis.

 

Cap sur la voile et l’écologie

 

Cette année, c’est en amont de la transat Jacques Vabre, qui prendra son départ du Havre le 7 novembre pour rejoindre la Martinique, que des jeunes Cristoliens se sont retrouvés sur l’île de loisirs avec Paul Meilhat et sa fondation Surfrider pour lancer le nouveau projet, le 22 septembre dernier. Au programme, navigation sur le lac, mais aussi récolte des déchets aux abords et sensibilisation à l’environnement.

“Ce fut un moment fort pour moi car nous nous sommes réunis au lac de Créteil, ville où j’ai grandi et débuté la compétition lorsque j’étais au lycée Léon Blum. Pouvoir partager des moments sur l’eau avec tous ces enfants et transmettre mes convictions, la défense de l’océan et la lutte contre la pollution, c’est d’une grande importance pour moi. J’espère que le voyage au Havre va leur apporter un grand plaisir et, pourquoi pas, révéler des vocations”, témoigne le navigateur.

Mené par les services de la Culture et des Sports en partenariat avec la MPT Jean Ferrat et l’US Créteil Voile, le projet “Ici commence la mer” a mobilisé les enfants et leurs familles dès le mois de juin et durant la manifestation Antirouille, avec des espaces de restauration pour récolter des fonds et participer au financement de l’opération.

 

Un voyage et des créations artistiques

 

Si la pratique de la voile reste au coeur de cette odyssée, elle compte aussi de nombreuses escales, des aventures artistiques aux séjours. D’ores-et-déjà, les enfants ont pu partir au Havre, certains avec leur famille, retrouver Paul Meilhat et rencontrer d’autres navigateurs, visiter le village de la transat Jacques Vabre et explorer la région.

 

Ils suivront le départ de la course à la MPT Jean Ferrat, qui organisera pour l’occasion une journée autour de la mer. Le Territoire GPSEA a apporté son concours avec des tests d’aisance aquatique dans les piscines. Les enfants poursuivront leur découverte de la voile grâce à des stages durant les vacances scolaires d’automne et du printemps au lac de Créteil, puis l’été prochain à Quiberon !

Cette pratique sera associée à différentes initiatives autour du développement durable, autre thématique phare du projet. De nombreux projets artistiques viendront compléter l’expérience : la fabrication d’un voilier radiotélécommandé avec l’US Créteil Voile et le pôle numérique de la Ville ; une création scénique pour illustrer leur ressenti tout au long de l’aventure, restituée à la Mac en juin ; la réalisation d’un moyen-métrage documentaire en partenariat avec les Cinémas du Palais. Une expérience complète alliant sport, art et citoyenneté !

 

TémoignagesDily, 11 ansJ’ai fait de la voile pour la première fois de ma vie et j’ai pu apprendre à naviguer sur un bateau ! Nous avons aussi ramassé des déchets et appris à les trier.

Fatoumata, 11 ansNous avons été initiés à l’écologie, nous avons ramassé pleins de choses. C’était très intéressant, je ne savais pas que l’on polluait autant.