Actualités | Népal : reprise des recherches après la disparition de 3 alpinistes français, dont un Briançonnais

Related

Arles : Caroline Cayeux fait le bilan d’Action coeur de ville

seule marche matinale moyennant seul petit tour de ville. Hier, la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, Caroline Cayeux, était à Arles au côté de la sous-préfète Fabienne Ellul, moyennant faire seul point astringent les travaux menés grâce au...

Manosque : Clémentine cherche un nouveau foyer

Clémentine est une gentille femelle, écaille de cistude, arrivée cet été avec ses bébés âgés de quelques jours seulement. Désormais, ses petits ont été adoptés. La féerique et douce chatte se retrouve toute seule au Refuge. Clémentine,...

Alpes-de-Haute-Provence : la gendarmerie saisit 18 kg d’herbe

certains gendarmes qui patrouillaient, jeudi dernier, en forêt sur la commune de Beauvezer (Alpes-de-Haute-Provence) ont découvert, à l’abri certains regards indiscrets, sept pieds de cannabis pour un gabarit total de 18 kg de marijuana. La plantation se...

Port-Saint-Louis-du-Rhône : premier verger flottant va voir le jour à la résidence Marcel Baudin

Un corral flottant a la résidence Marcel Baudin. C'est le projet qui va se dérouler sur plusieurs années avec l'artiste arboricole Thierry Boutonnier. Il crée les pépinières urbaines depuis une douzaine d'années. Il souhaite à flanc ses...

Alpes-de-Haute-Provence : l’histoire d’un cambriolage raté à deux pas de la gendarmerie

Les quatre cambrioleurs avaient sans doute pris conscience de repérer les endroits mais rien non s’est visiblement passé comme prévu.Ce lundi 3 octobre peu avant 6 heures du matin, la porte du bureau de tabac du village de Mézel...

Par La Provence (avec AFP)

Les recherches pour tenter de retrouver trois jeunes alpinistes français, dont le Briançonnais Gabriel Miloche et le Niçois Thomas Arfi portés disparus après une avalanche sur un sommet de la région de l’Everest ont repris aujourd’hui, ont indiqué à l’AFP des responsables des opérations de secours.

« Les recherches vont se poursuivre aujourd’hui », a affirmé Pratap Jung Pandey, directeur général de Kailash Helicopter Service, dont un appareil a déposé aujourd’hui des guides de montagne expérimentés pour tenter de les retrouver.

« Quelque chose comme un sac ou un objet noir a été repéré sur le versant de la montagne », a-t-il ajouté.

« Je me rends également dans la région en ce moment », a assuré Ang Norbu Sherpa, président de l’Association nationale des guides de montagne du Népal, désormais en charge des opérations de secours, qui « vont se poursuivre aujourd’hui ».

Les trois alpinistes, qui n’ont pas encore été localisés, sont tous âgés d’une vingtaine d’années, et appartiennent au Groupe Excellence Alpinisme National (GEAN), une formation d’élite française.

Ils font partie d’un groupe arrivé fin septembre dans la région du Khumbu (région de l’Everest), pour gravir plusieurs sommets entre 5 et 6 000 mètres d’altitude situés au sud de l’Ama Dablam (6 814 m).

Le dernier contact téléphonique avec eux depuis leur bivouac remonte au 26 octobre, selon la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM).

Tarka Raj Pandey, directeur adjoint de la police a affirmé qu’un officier de liaison a été dépêché sur place afin d’évaluer la situation.

Un responsable du ministère népalais du tourisme a affirmé que ces alpinistes n’avaient pas requis l’autorisation nécessaire pour se lancer dans cette ascension, une affirmation rejetée par Pralhad Chapagain, de Holiday Himalaya Trek and Expedition, l’agence en charge de cette expédition.

Depuis sa création en 1991, le GEAN a formé plusieurs générations d’alpinistes français.

Ces événements se produisent alors que le Népal a rouvert ses portes en septembre aux touristes, dispensant de quarantaine ceux qui sont vaccinés. La pandémie de Covid a contraint ce petit pays de 30 millions d’habitants à mettre totalement à l’arrêt son industrie de la montagne, ce qui a plombé son économie, très dépendante du tourisme.