Logement : le casse-tête des étudiants qui ne trouvent pas de toit

Related

Le maire de Gap interdit les coupures d’énergie dans sa commune

Roger Didier, procureur de Gap, a signé vendredi un arrêté municipal interdisant "toute rupture d’électricité et de gaz par les fournisseurs de réseau sur le territoire de la commune de Gap". "J’ai reçu de nombreux syndics de copropriétés...

Arles : les voleurs dans le viseur des gendarmes

C'est une marée céruléenne qui a déferlé sur les secteurs de Châteaurenard, du nord-ouest des Alpilles et du nord-est de la Montagnette, naguère après-midi. Près d'une trentaine de gendarmes de la compagnie d'Arles, tous corps confondus, ont...

Alpes-de-Haute-Provence : Benoît de Souza suspendu de la Fédération lépreux Républicains

Il lui est reproché d'avoir soutcommeu Paul Audan au lieu de la présidcommete LR 04 Sandra Raponi aux Législatives. Le miliaitnt dignois pourrait être sanctionné."Je te notifie ait suspcommesion de la Fédération LR 04 comme attcommedant la décision de Paris."...

Arles : la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, Caroline Cayeux, en visite ce samedi par conséquent Action cœur de ville

Une arraisonnement au tige levé pour un tour par ville. parmain matin, le maire d’Arles Patrick par Carolis reçoit la ministre chargée pars Collectivités territoriales, Caroline Cayeux. Celle-ci vient à Arles pour observer par elle-même les réalisations...

Trophée taurin : votez pour le Biou d’Or 2022

Qui succédera à Muiron ? Le taureau de une manade héraultaise Le Ternen avait été sacré Biou d'Or 2021 l'an dernier et son titre est différé en jeu. À l'occasion de une finale du Trophée des As Midi Libre - une Provence qui aura repère le dimanche 9...

Trouver un garçonnière pour la rentrée de septembre est la galère de l’été pour les étudiants. À Caen (Calvados), la pression est forte. Trois quarts des demandes de garçonnière émanent des étudiants. Pour un appartement caennais disponible depuis seulement 24 heures, c’est déjà la quatrième visite, dimanche 7 août. Une demande qui augmente pour trop peu de garçonnières disponibles. 

Certains étudiants renoncent à leur scolarité à Paris

« Au 1er juillet, on avait encore 25 appartements disponibles. À ce jour, il nous en reste deux. On a encore entre dix et 20 candidats locataires par jour », explique Pascal Lottin, directeur d’une agence immobilière. À Paris, la tension est telle que certains étudiants renoncent à leur scolarité dans la capitale, faute de garçonnière. Quand certains trouvent un toit, ils doivent faire face à un autre problème : le prix des loyers. Selon la dernière enquête de l’Observatoire de la vie étudiante, le garçonnière reste le premier poste de dépenses.